Statuts de l’association

, par webmestre 1

I – Dispositions générales

• Article 1 : Membres
L’Association pour le Développement de l’Enseignement de l’Allemand en France est une association sans but lucratif conforme à la loi du 1er juillet 1901.
Elle se compose de membres actifs, de membres bienfaiteurs et de membres d’honneur.

Est membre actif toute personne physique ou morale légalement constituée qui s’intéresse aux activités de l’association, adhère aux présents statuts, sollicite ou a sollicité son admission par l’envoi de son bulletin d’adhésion et est à jour de cotisation.
Est membre bienfaiteur pour un an toute personne physique ou morale faisant un don à l’association supérieur au montant de trois adhésions.
Est membre d’honneur avec son accord, tout membre fondateur de l’association ou toute personne physique ou morale à jour de cotisation ayant particulièrement œuvré pour l’association ou pour le développement de l’enseignement de l’allemand en France, à la suite d’un vote favorable de la conférence des présidents à la majorité absolue, sur proposition du bureau national ou d’un membre de la conférence des présidents. Un membre d’honneur peut exceptionnellement être dispensé de cotisation sur décision de la conférence des présidents.

La qualité de membre se perd par :
a) Le non-paiement de cotisation
b) La démission notifiée, adressée au président de l’association
c) Le décès
d) La dissolution de l’association
e) L’exclusion  : Tout membre de l’association qui par ses écrits, ses paroles ou ses actes porterait atteinte à la dignité et aux intérêts de l’association ou qui agirait à l’encontre des présents statuts, peut être exclu par la conférence des présidents sur proposition de l’un de ses membres.
Préalablement à toute décision, l’intéressé devra avoir été entendu, afin de lui permettre de faire entendre des explications. L’exclusion ne peut être prononcée qu’à la majorité des deux tiers des membres de la conférence.

• Article 2 : Objectifs
L’ADEAF a pour but de contribuer au développement de l’enseignement de l’allemand en France, c’est à dire  :
- De promouvoir à tous les niveaux l’enseignement et l’apprentissage de l’allemand en France.
- D’assurer l’information de ses membres sur cet enseignement.
- De créer des liens et permettre la mutualisation des travaux pédagogiques et les échanges de vue entre les divers niveaux d’enseignement.
- D’intervenir auprès des instances responsables pour soutenir et promouvoir l’enseignement de l’allemand en France
- De sensibiliser les acteurs du monde politique économique, diplomatique, culturel, etc. à la promotion et à l’avenir de la langue allemande et de son enseignement en France.
- De soutenir l’apprentissage des langues vivantes en général, en coopération avec les autres associations de linguistes en France et à l’étranger
- De faciliter les contacts et échanges avec tous les pays de langue allemande dans une perspective de pluralisme linguistique au sein de l’Europe.
- De faciliter les contacts et échanges avec les associations de germanistes à travers le monde.

• Article 3 : Siège
Le siège de l’association est fixé soit au domicile du/de la président-e national-e, soit à celui d’un-e membre du bureau national désigné par lui-elle. Il peut être transféré sur décision du bureau.

II – Administration et fonctionnement de l’Association

• Article 4 : Présidence
L’association est représentée par un-e président-e national-e élu-e pour 3 ans par l’assemblée générale sur proposition de la conférence des présidents ; son mandat est renouvelable 2 fois consécutives, n’empêchant pas une candidature ultérieure après interruption.
Pour être candidat-e, il-elle doit être ou avoir été membre d’un bureau régional ou du bureau national depuis plus d’un an et avoir assisté à au moins une conférence des présidents.
L’exercice d’une fonction d’encadrement au sein de l’administration de l’Education Nationale ou la présidence d’une autre association nationale exclut la possibilité de briguer la présidence de l’association.

• Article 5 : Bureau National
Pour l’assister dans sa tâche, le-la président-e s’entoure d’un bureau national.
Le bureau national agit en fonction des orientations définies par la conférence des président-e-s et assure le bon fonctionnement de l’association.
Le-la candidat-e à la présidence en soumet tous les membres au vote de l’assemblée générale avec sa candidature, sous la forme d’une liste de noms incluant le sien.
La composition du bureau national proposée au vote par le-la président-e candidat-e est ainsi soumise pour approbation à l’assemblée générale.
La ou les listes doivent être communiquées au bureau national sortant au plus tard un mois avant la date des élections. Le vote se fait par des bulletins n’admettant ni rature ni panachage des listes sous peine de nullité.
S’il y a plus de deux listes, un premier tour de scrutin permet de ne garder que les deux listes qui arrivent en tête des suffrages pour un deuxième tour.
S’il y a deux listes ou qu’il ne reste plus que deux listes lors d’un deuxième tour de scrutin, le bureau national est constitué d’un panachage des listes candidates au prorata des suffrages exprimés plus une personne pour la liste arrivée en tête.
Le bureau national comprend au moins un-e président-e, un-e vice-président-e, un-e secrétaire et un-e trésorier-e, et au plus 11 membres.
En cours de mandat, et en cas de départ de l’un des membres du bureau national, le/la président-e peut pourvoir à son remplacement  ; la ratification relève alors de la conférence des président-e-s.

• Article 6 : Bureaux régionaux
L’association est structurée en sections dites « Régionales  » correspondant chacune à l’une des académies, parfois plusieurs académies voisines, et composées des membres adhérents de cette académie ou de ces académies.
Chaque Régionale est administrée par un bureau régional élu pour 3 ans par les adhérents réunis en assemblée générale  ; le bureau régional comprend un président, et/ou un secrétaire et/ou un trésorier.
En cas de poste vacant dans le bureau des régionales, une consultation électronique peut être organisée auprès des adhérents de la régionale.

Une Régionale peut entreprendre toute démarche ou action régionale, dans le cadre des orientations définies par la conférence des présidents.
Elle dispose pour fonctionner d’une quote-part des adhésions, versée par le bureau national sur proposition du trésorier national si la Régionale utilise effectivement son budget. Le trésorier national pourra récupérer ces sommes, si la Régionale ne les utilise pas dans un délai de trois ans.
Les rapports d’activité et financier sont envoyés au bureau national après chaque assemblée générale annuelle de la Régionale.

• Article 7 : Conférence des présidents
L’association est dirigée par la « conférence des présidents  » qui est constituée de l’ensemble des président-e-s des Régionales ou de leurs représentant-e-s, et des membres élus du bureau national.
Conformément aux engagements pris lors de la création de l’ADEAF, un-e représentant-e des Nouveaux Cahiers d’Allemand est obligatoirement membre de la conférence des présidents.
Les anciens présidents nationaux à jour de cotisation sont membres de droit de la conférence des présidents s’ils en émettent le souhait pendant les trois mandats suivants.
La conférence des présidents a pour rôle de déterminer la politique de l’association et d’assurer la liaison et la cohérence entre les niveaux académiques ou régionaux et national.
Elle se réunit au moins deux fois par an.
Elle est convoquée par le président national ou son vice-président en séance ordinaire, et à la demande écrite du quart de ses membres en séance extraordinaire. Le bureau national y rend compte des actions entreprises et consulte sur les orientations à venir.
Pour que la conférence des présidents siège valablement, un quorum représentant au moins la moitié des Régionales et au moins la moitié des membres élus du bureau national doit être réuni. En l’absence de quorum, une nouvelle conférence des présidents doit être convoquée au plus tôt un mois après, sur un jour de week-end ou de vacances scolaires pour toutes les zones. Cette nouvelle conférence des présidents peut alors se tenir sans condition de quorum.
En cas d’urgence, une consultation à distance pourra être mise en place en plus des deux réunions annuelles, devant obtenir la participation d’au moins la moitié des régionales et d’au moins la moitié des membres élus du bureau national pour être valable.
En cas de vote, les décisions sont prises à la majorité absolue, chaque président-e de Régionale ou son-sa représentant-e, chaque membre élu du bureau national présent et chaque membre de droit disposant d’une voix.
La voix de la- du président-e national-e compte double en cas d’égalité.
Il est tenu un procès-verbal des débats. Au début de chaque séance le procès-verbal de la séance précédente est soumis à approbation.

• Article 8 : Représentativité
Seul le président national, ou un membre du bureau national ou un président régional désigné par lui, est habilité à représenter l’association au niveau national ou international, auprès des représentations étrangères et dans les médias, et à engager des démarches auprès des autorités ministérielles.

• Article 9 : Assemblée générale et modalités de votre
Les membres de l’association sont convoqués chaque année en assemblée générale qui se tient avant le 1er décembre.
L’ordre du jour est envoyé au plus tard un mois avant l’assemblée générale.
L’assemblée générale se prononce chaque année sur le rapport d’activité et le rapport financier présentés par le président national et le trésorier national. Deux volontaires bénévoles sont chargés de valider le rapport financier en vérifiant les comptes et les justificatifs.
L’assemblée générale procède tous les 3 ans à échéance de son mandat, ou avant en cas de vacance du poste, à l’élection du président national et du bureau national.
En cas de vacance de la présidence nationale, un membre du bureau national ou par défaut le président de régionale le plus âgé convoque l’assemblée générale extraordinaire et préside aux élections.
Après désignation d’une commission de dépouillement par le président, les votes se font à la majorité absolue des suffrages exprimés.
Chaque régionale représentée à l’assemblée générale dispose d’un nombre de voix égal au nombre d’adhérents à jour de cotisation en fin de l’exercice précédent, soit au 31 août de l’année en cours  ; toute personne à jour de cotisation présente à l’AG dispose en outre d’une voix et vote à bulletin secret.
En cas d’absence, un président de régionale peut donner mandat par écrit à un autre membre du bureau régional ou membre de la régionale en question, un autre président de régionale ou membre du bureau national.

• Article 10 : Publications
L’association dispose de moyens de communication pour informer ses adhérents, rendre compte de l’activité de l’association, et répondre aux objectifs de l’association.
La cotisation à l’association peut distinguer le montant de l’adhésion et le montant de l’abonnement aux moyens de publication.

III – Comptabilité et contentieux

• Article 11 : REssources et actifs
Les ressources de l’association comprennent toutes les ressources autorisées par la législation et la réglementation en vigueur, en particulier  :

les cotisations de ses membres,
les subventions ou dons d’institutions, collectivités, entreprises ou particuliers,
le produit de ses publications et matériels,
les contributions des partenaires lors de manifestations.

L’actif de l’association comprend donc tout ce qui est autorisé par la législation et la réglementation en vigueur, en particulier :
les cotisations annuelles,
le produit des ventes de ses publications et des publicités qui y sont insérées,
les biens et valeurs lui appartenant,
leurs revenus,
les subventions et dons qui peuvent lui être accordés par l’Etat, les collectivités territoriales, les institutions, les entreprises, etc.

• Article 12 : Représentation juridique
Les biens de l’association sont gérés par le président national, mandaté par la conférence des présidents. En cas de contestation juridique, le président national chargé de la représenter devant les tribunaux, conseils et jurys peut déléguer à cet effet un ou plusieurs membres du bureau national en fixant leurs pouvoirs.
En cas de vacance de la présidence nationale, la conférence des présidents nomme un-e représentant-e jusqu’à l’assemblée générale suivante.

• Article 13 :Adhésion
Le montant de la cotisation correspondant à l’adhésion est fixé chaque année par l’assemblée générale.
L’exercice s’étend du 1er septembre au 31 août et correspond à une année scolaire.
Le non-paiement de la cotisation entraîne automatiquement la suspension des droits de membre de l’association.

• Article 14 : Excédents
Le trésorier national est chargé de la perception des recettes et du paiement des dépenses. Dans le cas où les excédents de recettes dépassent une somme dont le montant révisable est fixé par le bureau, ils seront placés en tout ou partie en immeubles, en toutes valeurs mobilières admises en nantissement par la Banque de France.
Les aliénations de biens constituant ce capital ne pourront avoir lieu qu’en vertu d’une délibération de la conférence des présidents.

• Article 15 : Gestion des biens de l’association
La conférence des présidents est investie des pouvoirs les plus étendus pour acquérir, gérer ou aliéner les biens de toute nature, et pour prendre toutes décisions conformes aux buts de l’association tels qu’ils sont définis à l’article 2 des présents statuts.
Elle délègue les pouvoirs qu’elle juge convenables, en particulier au président, au vice-président, au secrétaire national et au trésorier national, pour agir ensemble ou séparément suivant le cas.

IV – Modification des statuts et dissolution

• Article 16 : Initiative et vote
Les statuts ne peuvent être modifiés que sur proposition du bureau national ou de la conférence des présidents ; ils peuvent l’être également sur proposition ayant recueilli l’accord du tiers des adhérents dont la liste sera établie par écrit  ; dans ce dernier cas les propositions de modifications doivent être soumises à la conférence des présidents deux mois à l’avance.
Toute modification doit être approuvée par l’assemblée générale à la majorité absolue.

• Article 17 : Dissolution
L’assemblée générale appelée à se prononcer sur la dissolution de l’association et convoquée à cet effet doit, pour délibérer valablement, réunir le quorum, soit la moitié plus un des adhérents à jour de cotisation, présents ou représentés, représentant au moins la moitié des régionales.
Si le quorum n’est pas atteint, l’assemblée est convoquée à nouveau, à un mois d’intervalle, et elle peut alors délibérer, quel que soit le nombre de membres présents ou représentés.
Dans tous les cas, la dissolution ne peut être votée qu’à la majorité des deux tiers des suffrages exprimés.

• Article 18 : Liquidation
En cas de dissolution de l’association, la conférence des présidents en fait opérer la liquidation. L’actif qui pourrait demeurer libre après apurement des comptes sera affecté à une ou plusieurs associations ayant des liens d’affinité avec l’ADEAF.

Ces statuts sont applicables dès leur approbation le 21 octobre 2016 par l’assemblée générale extraordinaire de l’ADEAF réunie à Poitiers.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)