Résultats de notre enquête - Etat de l’enseignement de l’allemand dans les collèges avant et après la rentrée 2016

, par webmestre 1

L’ADEAF a organisé et conduit une enquête auprès des enseignants d’allemand de collège. Le questionnaire mis en ligne le 11 février 2016 a recueilli 364 réponses.
L’échantillon est du point de vue statistique suffisamment représentatif pour en tirer des enseignements significatifs.

Les résultats de cette enquête :

A retenir :

  • Un tiers des établissements où l’allemand est enseigné possèdent une section européenne. La suppression des sections européennes au collège impacte donc 1/3 des enseignants d’allemand de collège.
  • Les collèges qui n’ont pas les effectifs suffisants pour proposer à la fois bilangue et LV2 privilégient la bilangue.
  • Seulement 45% des bilangues sont maintenues en 6ème ... et lorsqu’elles sont maintenues, 25% d’entre elles ne disposeront que de 2 heures par semaine !
  • Avec la réforme, la bilangue n’existe plus qu‘en 6ème. A partir de la 5ème, s’appliquent les horaires LV1 ou LV2. En conséquence, le niveau LV1 que pouvaient viser, grâce aux bilangues, les 2/3 des élèves apprenant l’allemand, sera réservé, au mieux, à 10% d’entre eux (8,9% des élèves de collège avaient l’allemand comme LV1 en 2014)
  • L’ouverture de LV2 ne permet pas de compenser la perte des sections bilangues.
  • Même avec le maintien de la bilangue, l’allemand recule puisque c’est l’horaire LV2 qui est appliqué à partir de la 5ème .
  • La perte d’heures d’allemand dans la dotation horaire des collèges s’élève à 17% en moyenne
  • 37% des collèges –et les enseignants de ces collèges- sont très fortement impactés avec des diminutions supérieures à 4 heures. La suppression des sections européennes entraine de fortes diminutions horaires.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)