Communiqué du 27 novembre - Réforme du lycée : Pour une spécialité « Langues, littératures et cultures étrangères » à deux langues vivantes

Communiqué

L’ADEAF alerte sur l’impossibilité pour les futurs bacheliers de choisir au lycée un parcours leur permettant d’approfondir leurs compétences dans deux langues vivantes.

En l’état actuel des textes et des programmes en cours de finalisation, la spécialité intitulée Langues, littératures et cultures étrangères (pourtant au pluriel) ne concerne qu’une seule langue vivante parmi quatre (allemand, anglais, espagnol et italien).

Cette situation est d’autant plus paradoxale que la maîtrise d’une langue vivante étrangère en plus de l’anglais est nécessaire dans certains cursus postbac (LEA, sciences économiques, droit, ..) et plus généralement dans le monde et l’Europe d’aujourd’hui et de demain.

Réserver la spécialité à une seule langue vivante aboutirait à un fort déséquilibre entre les niveaux atteints dans les deux langues apprises au lycée avec, pour une langue (essentiellement l’anglais), 8 heures d’enseignement hebdomadaire en terminale (6h enseignement de spécialité + 2 heures d’enseignement du tronc commun) et, pour l’autre langue, seulement 2 heures d’enseignement du tronc commun.
Le plurilinguisme est un incontestable atout. Un lycéen doit pouvoir choisir d’approfondir ses compétences à la fois en anglais et en allemand (ou dans une autre langue).

L’ADEAF demande donc la possibilité d’une spécialité Langues, littératures et cultures étrangères à deux langues (dont l’anglais), avec partage de l’horaire à parité entre ces deux langues et un aménagement des programmes pour permettre aux élèves d’avoir un bon profil linguistique équilibré.

Pour le bureau national
Thérèse Clerc
Présidente de l’ADEAF

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)