Réforme du collège : lettres de professeurs, parents, chefs d’établissement à la Ministre !

, par webmestre 1

En plus de noter page de lettres des hommes ou femmes politiques, nous vous proposons ici une sélection de lettres de collègues, parents, chefs d’établissement qui sont comme nous mobilisés pour dénoncer le volet langues de la réforme du collège.

- Lettre à la Ministre d’un collègue, enseignant dans un collège du Pas de Calais en milieu rural et qui dénonce l’argumentation vaine et fallacieuse de la Ministre.

__4__

- Commentaire de Gilles Maître, chef d’établissement dans l’académie de Lyon, sur le blog de NVB :

CHIFFRES EXACTS M A I S CONSEQUENCES CATASTROPHIQUES pour l’ALLEMAND ! Je suis directeur de collège et lycée depuis près de 30 ans. Les parents ne veulent plus inscrire leurs enfants d’abord en ALLEMAND lv1 puis en ANGLAIS lv2 ! Malgré mon discours offensif en faveur de l’allemand, ils veulent que leurs enfants maîtrisent avant tout l’ANGLAIS, l’évolution du monde ne leur donne pas tout à fait tort. La création des BILANGUES a tout changé. Les parents rassurés, optent très volontiers pour le tandem ANGLAIS+ALLEMAND, en classe de 6°. En septembre 2014, j’ai ouvert d’un coup d’un seul deux classes bilangues, avec 60 élèves, alors qu’avant nous avions péniblement une vingtaine de candidats en allemand lv1 seul, pour 280 élèves de 6°, et ce pendant de très nombreuses années. Ce qui vaut pour la 6° est encore plus vrai pour le CP : pratiquement aucune famille ne prendra le risque d’inscrire un enfant en allemand lv1 en CP, pour attendre l’apprentissage de l’anglais en classe de 5°. Et je ne parle pas du problème de savoir qui enseignera l’allemand dans le primaire, sur Lyon, la pénurie en profs d’allemand est catastrophique. Les « survivants », n’aiment guère être éclatés sur plusieurs établissements ET des écoles primaires, leurs conditions de travail devenant très difficiles. Et pourtant, depuis des décennies, ces profs d’allemands organisent voyages, échanges, examens divers, GRATUITEMENT. Par ailleurs, en tant que chef d’établissement, je dois ajouter la chose suivante : réaliser les emplois du temps avec des 1/2 heures devient insupportable à gérer. Cela supprime un peu plus de souplesse, qui sera pourtant utile pour mettre en place le reste de la réforme, que personnellement, je trouve très positive, Donc 2,5 heures en 5°, puis 4° et 3°, c’est NON ! Ayez pitié de nous ! Il vaut mieux 2h en 5° et maintenir 3h en 4° et 3°.Pour les heures à récupérer, je suggère d’annuler la quatrième heure de Lv1 en 6°, comme c’était prévu au départ, et il faudrait voir également pour la quatrième heure d’EPS en classe de 6°. C’est un reliquat de la réforme inachevée de BAYROU. Les collégiens devaient avoir 4h d’EPS par semaine de la 6° à la 3°. La réforme s’est arrêtée à la classe de 6°, faute de moyens. Pour conclure, Madame le Ministre, je vous supplie de rencontrer des acteurs de terrain, de l’ADEAFNET, des chefs d’établissements publics et privés, de parents d’élèves pour éviter que la naissance de votre (par ailleurs) beau bébé, ne se fasse sur fond d’oraison funèbre de l’allemand.

__4__

- 17 AVRIL 2015 | Blog de PASCALE FOURIER
Réponse à la lettre aux enseignants de Madame Vallaud-Belkacem
Faites comme cette collègue, répondez à la ministre.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)