Réforme du collège - heures perdues dans les établissements - cas concrets

, par webmestre 1

Le gouvernement annonce que la réforme ne présente « Pas de diminution des horaires par discipline par rapport à l’existant ». Or ceci est complètement faux si l’on regarde la situation de l’allemand.

Voici des cas très concrets, des situations actuelles et la nouvelle donne si la réforme est mise en place.

Le collège avec bilangue + section européenne

Avant la réforme :
- Une classe bilangue de la 6° à la 3° (12h) et une section européenne à partir de la 4° (4h) = 16 heures

Après la réforme :
- Perte des deux dispositifs, donc plus que de la LV2 à partir de la 5° à 2,5 h = 7 heures 30
Soit une perte de 8h30, donc de 53 % des heures.

Conséquence :
Le professeur d’allemand perd son poste dans ce collège, il sera probablement sur trois établissements. Des projets d’échange ou de voyage seront en péril ... car qui pourrait ou voudrait organiser un tel projet dans trois établissements ?

Il s’agit sans doute du cas type. Donc la situation dans la majorité des collèges en France serait celle-ci :
- Plus que 7 heures 30 d’allemand
- Un professeur partagé sur plusieurs établissements, trois ne sont pas à exclure ...
- Mise en difficulté ou arrêt des projets d’échange - classe ou individuel, comme Brigitte Sauzay - notamment les Birgitte Sauzay collège

Le collège avec bilangue + section européenne + LV2

Avant la réforme :
- Une classe bilangue de la 6° à la 3° (12h) et une section européenne à partir de la 4° (4h), un groupe de LV2 à partir de la 4° (6h) = 22 heures

Après la réforme :
- Perte de la bilangue et de l’euro, donc plus que de la LV2 à partir de la 5° à 2,5 h = 7 heures 30
Soit une perte de 14h30, donc largement de 63,5 % des heures.

Conséquence
- A seulement 7 heures 30 le poste d’allemand sera supprimé.
- Si un 2° groupe de LV2 est ouvert et le collège passe alors à 15h, la perte se limiterait dans ce cas à 5h et l’établissement peut espérer de conserver un professeur qui s’investit dans les projets.

Le collège avec bilangue + un groupe de LV2

Avant la réforme
- Une classe bilangue de la 6° à la 3° (12h), un groupe de LV2 à partir de la 4° (6h) = 18 heures

Après la réforme :
- Perte de la bilangue, maintien d’un groupe de LV2 à partir de la 5° à 2,5 h = 7 heures 30
- Soit une perte de 10h30, donc de 55,5 % des heures

Là encore, la suppression du poste est probable.

Le collège avec bilangue + deux groupes de LV2

Avant la réforme
- Une classe bilangue de la 6° à la 3° (12h), deux groupes de LV2 à partir de la 4° (12h) = 24 heures

Après la réforme :
- Perte de la bilangue, maintien des deux groupes de LV2 à partir de la 5° à 2,5 h = 15 heures
- Soit une perte de 11h, donc de 46 %

Dans cet établissement, le poste sera probablement conservé, éventuellement avec un complément de service dans un autre établissement.

Le collège avec la bilangue comme seul dispositif

Avant la réforme
- Une classe bilangue de la 6° à la 3° = 12 heures. Des projets menés par le professeur et des élèves présentés à la certification B1.

Après la réforme :
- Perte de la bilangue donc plus que de la LV2 à partir de la 5° à 2,5 h = 7 heures 30

Vu que le collège n’avait que 12 heures d’allemand, la perte est moins importante. Néanmoins, la présentation des élèves à l’épreuve de la certification B1 en 3° est compromise. Le niveau visé ne sera pas atteint.

La cité scolaire - collège & lycée avec bilangue et LV1

Avant la réforme
- Il n’y a pas de LV2 en collège mais plusieurs classes bilangues par niveau qui se poursuivent ensuite au lycée soit dans des groupes de LV1, soit dans des groupes de LV2, au choix.
- L’établissement totalise 57 heures 30 sur la cité scolaire, dont 36 heures en collège et 21 heures 30 en lycée. Ceci pour trois professeurs titulaires.

Après la réforme
- Si le nombre de groupes reste identique, le collège serait à 22 heures 30 et le lycée à 13h, soit un total de 35 heures 30, donc une perte de 22 heures, ce qui représente près de 39% .
- Un poste serait supprimé.
- La situation pourrait même être pire. La perte du dispositif bilangue représente une perte d’attractivité pour l’allemand et il n’est pas certain de pouvoir maintenir le même nombre de groupes.

A lire aussi :

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)